Tout a changé…

Tout a changé…

Aujourd’hui, je décide de lever le voile sur de nombreux changements. En l’espace de quelques mois, ma petite vie a pris une toute autre tournure. Qui j’étais ? Qui suis-je devenue et pourquoi ? C’est l’heure du bilan.

(Mon intro fait un peu reportage TV non ?)

a

D’ÉTAPE EN ÉTAPE

Dans une vie, on passe par tout un tas d’étapes. D’une part l’enfance. Une magnifique période régie par l’innocence absolue. (j’aimerais bien y faire un saut quelques fois…). Ensuite, l’adolescence. Un moment difficile, tant pour nous que pour nos parents (pardon maman…).

Et après ? Que se passe-t-il ? On devient adulte dès lors que l’on souffle nos 18 bougies ?

Demandons confirmation à Larousse.

a

Adulte : (1) Qui est parvenu au terme de sa croissance, à son plein développement.
(2) Qui fait preuve d’équilibre, de maturité.

a

Ok d’accord. Finalement, 18 ans, c’est encore un peu tôt.

a

TOUT VIENT À POINT

Souvent générée par un évènement fortuit, on ne connait jamais la date de péremption d’une période. On ne s’attend pas à sa fin et la transition peut s’avérer cruelle. La transition seulement. Ce que l’on ne sait pas encore, c’est à quel point un changement brutal peut, en réalité, être à même de nous révéler.

J’ai eu la chance de connaître une merveilleuse personne avec laquelle j’ai partagé des moments privilégiés. Mon esprit déborde de formidables souvenirs. D’ailleurs, Facebook n’en rate pas un : « Rappelez-vous, il y a deux ans ». 

Larousse n’aurait pas jugé nos comportements bien matures. Nous étions la réincarnation même de la folie, de l’abondance, du je-m’en-foutisme. Nos échanges étaient toujours très enjoués. L’associer à une amie serait fort réducteur. C’était une évidence, mon évidence.

L’évènement qui a marqué la fin de cette incroyable période ? Son départ aux États-Unis.

a

a

Un changement soudain régi par une immense solitude. Dans un premier temps, j’ai subi. Et pas qu’un peu. J’étais plongée dans le passé à ressasser des moments qui n’avaient plus lieu d’être.

Jusqu’au jour où j’ai décidé d’agir : « Et si ce malheureux évènement était l’occasion de me consacrer à autre chose ? » 

Sans doute le raisonnement le plus lucide de mon existence. La machine est lancée : « Nouvelle Carla pour une nouvelle vie ». J’ai totalement révisé mes priorités :

  • Nouvelle passion
  • Nouveau mode de vie
  • Lancement de mon blog

À croire que je ne fais pas les choses à moitié 

a

ENFIN ADULTE ?

Certainement. J’ai su me poser les bonnes questions; et je n’en suis pas peu fière.

Aujourd’hui, chacune de mes activités contribue activement à mon épanouissement personnel. Consacrer du temps à l’écriture, au sport et à mes aspirations professionnelles fait partie intégrante de mon bien-être.

C’est lorsque je suis active et/ou efficace que mon capital-bonheur bat des records. J’ai donc arrêté de m’attarder sur des futilités. Les « week-end séries » ne m’intéressent plus. Être l’actrice de ma propre vie m’enchante davantage.

a

Finalement, les évènements malheureux peuvent révéler la plus belle version de nous mêmes, car ils sont sujets à de véritables remises en question.

Mettre son bonheur sur un piédestal et en discerner la nature me paraît essentiel.

 

Oui, tout a changé. Et vive les avancées !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *