Ma réponse à la question : « Que faut-il attendre d’un homme ? »

Ma réponse à la question : « Que faut-il attendre d’un homme ? »

Rien que le verbe « attendre » me dérange. Sans doute car il implique une certaine passivité. Quand on réfléchit bien, on passe déjà le quart de notre temps à patienter : par sécurité, par courtoisie, par obligation ou par principe; à la caisse, au feu rouge, chez le coiffeur, ou dans le train… Non que je compare un homme à un feu rouge, mais j’estime mon quota de passivité suffisamment élevé pour m’infliger une attente supplémentaire

  • RIEN

Ma réponse à la question « que faut-il attendre d’un homme » ? Rien bien évidemment ! Ni de personne d’autre d’ailleurs. Attendre quelque chose de quelqu’un, c’est léguer sa propre satisfaction à une personne dont on n’a pas le contrôle. C’est aussi devoir assumer la déception que cela peut occasionner. Grosso modo, c’est être assez maso pour prendre le risque d’être déstabilisé. N’est-ce pas plus raisonnable de protéger nos adorables petits coeurs de l’inconstance des grands méchants loups ?

Nous avons beau être de splendides petits bouts de femme, remplis de charme et de bonté, nous ne serons jamais en mesure de changer un homme. Et oui, tout comme les licornes, les baguettes magiques sont un mythe et restent inefficaces à l’utilisation !

  • ALORS QUE FAIRE ?

Les accepter tels qu’ils sont. S’ils nous surprennent, tant mieux. S’ils ne nous surprennent pas, tant pis. Mais espérer qu’ils remplissent des critères spécifiques est illusoire.

Le genre humain est beaucoup trop complexe pour fixer des conditions à n’importe quelle situation. Les formulations du type « il faut que… pour que… » sont à bannir !

Vous le vouliez attentif et disponible ? Vous l’avez eu distrait et retiré ? Acceptez le tel quel ou fuyez le au plus vite. Mais n’espérez aucun changement de sa part. Vous perdrez votre temps, votre énergie et votre sourire…

Comme dirait Nathalie Wood : « le seul moment où une femme réussit à changer un homme, c’est quand il est bébé ». Profitez-en les jeunes mamans !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *